Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Tout savoir sur les Kystes

Publié le Vendredi 13 Décembre 2013
Tout savoir sur les Kystes

Qu'est ce qu'un kyste ? Quelles en sont les formes les plus répondues ? Les kystes sont-ils bénins ou malin ? Quand faut-il consulter ? Autant de questions que vous vous posez et auxquelles Tendancemag répond…

Grosseur qui se développe anormalement sur un tissu ou un organe, un kyste est une poche close ayant une membrane distincte et se développant anormalement dans une cavité ou structure du corps. Les kystes peuvent d'être de différentes formes et contiennent du liquide ou du gaz, comme ils peuvent être de forme solide. Ces poches peuvent être sous-cutanées comme ils peuvent être internes.
Les causes de l'apparition des kystes sont très variables. Ainsi, ils peuvent être liés à différentes pathologies et infections comme ils peuvent provenir d'un dérèglement hormonal ou encore être liés à une anomalie génétique.

Les formes de kystes les plus répondues sont les suivantes :

Pour commencer, il y a les kystes qui se développent près d'une articulation à partir des membranes synoviales. Il s'agit là des kystes synoviaux. Puis, il y a les poches dont la structure rappelle celle des muqueuses, ce sont les kystes mucoïdes. Ensuite, il y a les kystes entéroïdes avec leur structure proche de celle de l'intestin. Les kystes qui se développent sur la couche superficielle de la peau (kystes épidermoïdes) sont eux aussi fréquents. C'est également le cas de ceux qui se développent à partir des poils (kystes pilonidaux) ou encore de ceux qui se développent à partir d'une glande secrétant la matière graissant la peau, ce sont là les kystes sébacés.

Symptômes

Les kystes sont facilement reconnaissables puisqu'ils se manifestent par une grosseur de taille variable qui peut être visible ou palpable. Ces kystes peuvent également s'accompagner de douleurs. Les rougeurs et la sensation de chaleur au niveau du kyste sont souvent synonymes d'infection.
La plupart de ces kystes ne présentent aucun danger et partent naturellement ou avec un traitement.
Ceci dit, certains kystes peuvent s'avérer dangereux. C'est par exemple le cas de ceux qui sont localisés dans le cuir chevelu et qui peuvent s'avérer douloureux en plus de risquer de comprimer des organes vitaux. C'est également le cas des kystes qui se placent sur la paupière et qui peuvent entrainer des problèmes de vue. Rajoutez à cela que certains kystes peuvent entrainer des tumeurs malignes.
En cas d'apparition de kyste, le mieux est de consulter.

Traitement

Le traitement dépend essentiellement du type de kyste, de son emplacement et de sa dimension ainsi que de l'âge du patient. Si les kystes de la peau sont généralement traités par drainage à l'aide d'une petite incision effectuée par le dermatologue, d'autres kystes nécessitent une ablation chirurgicale (une telle intervention permet d'extraire le kyste sous anesthésie générale, notamment en cas de surinfection de celui-ci). Il est également possible que le médecin recommande de retirer l'organe (c'est par exemple le cas de certains kystes de l'ovaire) s'il estime qu'il présente des risques de cancer.Dépistage

Comme expliqué précédemment, les kystes sous-cutanés, ceux des seins ou encore ceux qui se localisent sur les doigts sont facilement détectables au touché. En revanche, les kystes internes ne le sont pas. Ces kystes sont généralement détectés lors d'un examen médical de routine qui implique une écographie ou un scanner. Le médecin peut par la suite procéder à une biopsie afin d'opter pour le traitement adéquat.
En échographie, un kyste se présente sous la forme d'une cavité ne renvoyant pas d'échos. Les ultrasons traversent le kyste sans être réfléchis ce qui implique la formation d'une bande de couleur plus blanche que les autres tissus. Lors du scanner, le kyste apparait sous la forme d'une boule dont les parois ne sont pas visibles. Pour ce qui est de l'IRM, le kyste apparait clairement avec des extrémités visibles.

Les Kystes ovariens

Les kystes ovariens sont ceux qui se développent au niveau du tissu ovarien. Il existe des kystes fonctionnels, qui se développent chez les femmes en âge de procréer en phase de cycle ovarien. Ces kystes disparaissent spontanément et sont toujours bénins. Il y a également un autre type de kyste ovarien qui est le kyste organique. Touchant généralement de femmes plus âgées, il est bénin dans la majeure partie des cas.
Les kystes ovariens sont asymptomatiques, c'est-à-dire qu'ils ne se présentent pas avec des douleurs aigues ou des symptômes clairs. Ils peuvent néanmoins engendrer des saignements ou une sensation de lourdeur au niveau du bas-ventre. Si les signes sont plus marqués, c'est qu'il s'agit vraisemblablement d'une complication (par exemple une rotation de l'ovaire sous le poids du kyste). Dans ce cas, il est nécessaire de consulter d'urgence.
Du fait qu'ils soient asymptomatiques, les kystes ovariens sont le plus souvent détectés lors d'une consultation de routine. Si le médecin découvre qu'il s'agit d'un kyste fonctionnel, il se contentera de surveiller son évolution. Une deuxième échographie est généralement effectuée au bout de trois mois. Les kystes fonctionnels disparaissent généralement durant ces quelques mois, dans le cas contraire le médecin envisagera la chirurgie pour enlever le kyste. La chirurgie en question s'effectue sous cœlioscopie avec de petits instruments et une mini camera qui permettra au chirurgien de s'orienter. Suite à cette opération, le kyste est analysé afin d'en déterminer la nature.

Kyste des seins

Un kyste aux seins contient du liquide qui s'accumule jusqu'à former une poche de un à deux centimètres de diamètre. Ce kyste est détectables au toucher et il se déplace sous la pression. Le kyste aux seins devient dur et sensible durant les règles. 50% des femmes sont touchées par ce kyste qui est le plus souvent bénin. En effet avoir un kyste aux seins n'augmente pas les risques d'avoir un cancer. Les statistiques démontrent que 99% des kystes touchant les femmes de moins de 40 ans sont bénins.
Si vous détectez un kyste au niveau du sein, il convient d'en informer votre médecin. Le médecin pourra effectuer une échographie avant d'introduire une fine aiguille pour aspirer le liquide. S'il y parvient et que le liquide ne contient pas de sang, c'est qu'il s'agit d'un kyste simple. Si l'examen du sein est normal de 4 à 6 semaines plus tard, aucun autre examen ne sera nécessaire. En revanche, si le liquide aspiré contient du sang ou que le médecin ne parvient pas à l'enlever complètement, il en prélèvera un échantillon qui sera analysé en laboratoire afin de vérifier si la masse est cancéreuse.
Comme expliqué précédemment, il est nécessaire de consulter si vous remarquez une masse au niveau de votre sein. Cette consultation est d'autant plus urgente lorsque le kyste augmente de volume, qu'il n'est pas reliée au cycle menstruel ou ne disparaît pas au cycle suivant, qu'il est dur, que ses contours sont irrégulier ou qu'il semble attaché au sein (ne se déplace pas sous la pression. De même, il faut consulter rapidement si le kyste s'accompagne de rougeur ou d'irritation.

A retenir

Un kyste est une structure anormale en forme de sac contenant une matière fluide, un gaz ou une matière semi-solide. Dans la majorité des cas, ces kystes sont bénins. Certains, comme les kystes ovariens fonctionnels disparaissent spontanément. Les kystes étant généralement asymptotiques, ils ne sont détectés que lors d'un contrôle médical de routine ou lors d'une consultation suite à une autre complication. Dans tous les cas, si vous remarquez ou suspectez la présence d'un kyste, il convient d'en informer votre médecin.

4 étoiles - 2 votes
Mots clés :| Kyste | Kyste ovarien | Kyste des seins |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur