Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

«Je souffre du syndrome du nez vide»

Publié le Lundi 03 Février 2014
«Je souffre du syndrome du nez vide»

Sensation d'obstruction nasale, apnée et troubles du sommeil, perte de l'odorat… suite à une turbinectomie, certains patients se retrouvent confrontés au syndrome du nez vide. Aux symptômes physiques, s'ajoute une détresse émotionnelle puisque ce syndrome n'est pas encore cerné avec exactitude.

Pour comprendre le syndrome du nez vide, il faut commencer par comprendre ce qu'est une turbinectomie. Cette intervention chirurgicale consiste à diminuer de manière irréversible les cornets suite à leur gonflement qui bloque les voies respiratoires nasales. Cette intervention est envisagée lorsque les traitements locaux ne donnent pas de résultats satisfaisants. Les causes les plus répondues du gonflement des cornets sont la sinusite, l'exposition forte et prolongée à la fumée ou la poussière ainsi que les déformations structurelles du nez.

Le syndrome du nez vide est un syndrome qui peut apparaitre juste après l'opération comme il peut apparaitre après une année de cette intervention.

Symptômes

Le syndrome du nez vide se présente avec des symptômes tellement variés qu'il n'est pas facile à cerner avec exactitude.

La plupart des patients se plaignent de troubles du sommeil suite à une apnée de sommeil, de crises d'angoisses, ainsi que de fatigue, de diminution ou perte de l'odorat et du goût ou encore de douleur.

Le symptôme le plus marquant du SNV est l'obstruction paradoxale. Elle est appelée ainsi car le patient ressent une obstruction alors que le nez n'est pas obstrué. Cette sensation découle du manque de pression sur les récepteurs sensitifs. Cette sensation d'obstruction engendre l'insomnie, la fatigue…

Rhinite atrophique

Il arrive que le syndrome du nez vide évolue vers une rhinite atrophique. Dans ce cas, le tissu et le cartilage nasal se dégradent pouvant entrainer un dysfonctionnement de la muqueuse nasale.

Traitement

Il n'existe jusqu'à ce jour pas de traitements de fond contre le syndrome du nez vide. Il est par contre possible de traiter les symptômes afin qu'ils soient le moins handicapants que possible. De ce fait, si le patient ressent des troubles du sommeil, des somnifères peuvent être prescrits.

De même, les médecins recommandent des lavages avec un sérum physiologique afin de diminuer la sécheresse nasale. Dans le même contexte, certains patients ont recours aux humidificateurs.

Pour ce qui est des apnées du sommeil, un appareil à pressurisation d'air avec humidificateur intégré peut être employé.

Selon les cas, la réalisation d'implants de biomatériaux au niveau du septum nasal peut être envisagée dans le but d'améliorer les symptômes fonctionnels.

En chiffre

La turbinectomie se passe sans le moindre incident et n'engendre aucun désagrément dans 98% des cas. Ce chiffre rend encore plus difficile le syndrome pour ceux qui en s'ont atteints. En effet, et à en croire les patients, l'opération est présentée comme étant tellement simple qu'ils ne comprennent par la suite les raisons qui font qu'ils se retrouvent avec ces symptômes.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur