Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Ablation des végétations : Faut-il opérer?

Publié le Vendredi 07 Février 2014
Ablation des végétations : Faut-il opérer?

Dans quels cas procéder à une ablation des végétations ? Quels sont les étapes de cette opération ? Quels en sont les enjeux pour l'enfant ? Les mamans se posent ses questions et bien d'autre à l'annonce de la nécessité de cette intervention…

Les végétations adénoïdes sont des granulations situées au niveau du rhino-pharynx. Elles se développent dès la naissance jusqu'à l'âge de 1 an à 1 an et demi en moyenne et jouent un rôle important dans le système immunitaire de l'enfant jusqu'à l'âge de 6 à 7 ans avant de s'atrophier spontanément.
Ces végétations empêchent le passage des microbes dans la trompe d'Eustache qui relie la caisse du tympan aux fosses nasales.

Dans quels cas envisager une ablation des végétations ?

Il arrive que les végétations deviennent hypertrophiées engendrant ainsi des troubles du sommeil chez l'enfant. Il ronfle, n'arrive pas à dormir…
Une ablation des végétations est également envisageable dans le cas d'otites à répétition. Au-delà de cinq otites par an pour un enfant gardé à la maison et de dix pour un enfant en crèche, le médecin peut opter pour l'ablation.
Une troisième cause d'une telle intervention est rhino-pharyngite à répétition. Ceci dit, cette cause est très discutée puisque des études récentes ont démontré que l'ablation n'a aucun effet curatif dans ce cas de figure.
L'hypertrophie des vegetations est le plus souvent du à un dérèglement. De ce fait, le traitement le plus courant actuellement consiste à administrer des immunostimulants. Il s'agit de renforcer le système immunitaire de l'enfant dans le but de diminuer le risque d'infections et par conséquent celui de dérèglements au niveau des végétations.
L'intervention chirurgicale est envisagée lorsque ce traitement demeure inefficace.

L'âge moyen

L'ablation des végétations adénoïdes est envisageable entre l'âge de 2 à 7 ans, avec un pic entre 2 et 5 ans. Il ne sert à rien de les enlever avant l'âge de 2 ans puisqu'elles continuent à se développer.
L'ablation des végétations à l'âge adulte est très peut fréquente. En effet, elles sont enlevées pour être analysées lorsque leur volume fait craindre certaines anomalies.
Ablation des vegetations : une intervention moins fréquente que par le passé
Les avancées dans les recherches médicales font que l'ablation des végétations est beaucoup moins fréquente aujourd'hui qu'elles ne l'étaient par le passé. En effet, désormais elles ne sont enlevées que lorsqu'elles sont très volumineuses et qu'il est avéré qu'elles sont à l'origine des désagréments dont soufre l'enfant (par exemple, elles ne sont plus enlevées dans le cas des rhino-pharyngites).
Comment déterminer si les vegetations sont réellement volumineuses ? Le médecin procède à une fibroscopie. Techniquement, cette manipulation, plutôt impressionnante, est totalement indolore. Le médecin administre une anesthésie locale avant d'introduire un tube avec une camera à l'extrémité. Les images sont ensuite projetées sur un écran et le médecin décide au vu du volume des végétations de l'utilité d'une ablation.

Déroulement de l'opération

L'ablation des végétations adénoïdes n'est pas une intervention lourde et l'enfant ne passe que quelques heures en hôpital. L'intervention en elle-même ne dure qu'une trentaine de minutes et s'effectue sous anesthésie générale. Il ne s'agit pas d'enlever complètement les vegetations mais seulement d'enlever la partie hypertrophiée en concevant la base pour que de nouvelles granulations puissent se développer.
Le médecin introduit un outil par la bouche et gratte les vegetations qui sont situées derrière le nez. L'intervention est rapide et s'effectue à l'aide d'une curette introduite par la bouche. Les saignements par le nez ou la gorge après l'opération sont rare, mais une douleur peut persister 2 jours après l'intervention.
Comme toute intervention chirurgicale, l'ablation des végétations comprend certains risques. Ainsi, en plus des saignements qui peuvent apparaitre après l'opération, il est possible qu'une modification de la voix de l'enfant soit observée après cicatrisation. Cette modification est liée à une fuite d'air au niveau du voile du palais. Dans ce cas, une rééducation orthophonique est envisageable.

Après l'intervention

24 à 48 heures après l'intervention, une douleur peut persister. De ce fait, il convient d'éviter que l'enfant ne se mouche violement. Pour ce qui est de l'alimentation, le mieux est qu'il se contente de boissons froides comme le lait et le yaourt durant le premier jour et d'alimentation molle comme la purée et la viande hachée durant les deux jours suivants.
Si l'enfant saigne abondamment du nez ou que les saignements persistent au-delà de 48 heures, consultez le médecin.

Ablation des végétations, yo-yo et ablation des amygdales

Quelques mois après l'opération, l'enfant se rend chez son médecin pour un bilan. Si les otites persistent, une nouvelle intervention est envisagée : la pose de drains transtympaniques, ou yo-yo. Cette intervention a pour but d'empêcher la caisse du tympan de se boucher.
Le principal inconvénient des yo-yo est qu'ils peuvent provoquer une baisse de l'audition chez l'enfant en plus de l'empêcher de se baigner normalement, ce qui explique que l'intervention en question ne soit envisagée qu'après une première opération d'ablation des vegetations et après un bilan.
Il arrive également que l'ablation des végétations soit accompagnée d'une ablation des amygdales mais de tels cas sont de plus en plus rares. En effet, il a été prouvé que l'ablation des amygdales, qui était courante par le passé, pouvait être responsable d'allergies et d'asthme.

A retenir

L'ablation des végétations est une intervention qui consiste à enlever une partie des végétations adénoïdes tout en gardant leur base pour que de nouvelles granulations puissent se développer. Cette opération qui était très fréquente par le passé, n'est plus envisagée que lorsque les végétations sont hypertrophiées causant ainsi des troubles du sommeil ou lorsque l'enfant est sujet à des otites à répétition. L'intervention en elle-même est anodine, s'effectue en quelques minutes avec une hospitalisation ne dépassant pas une demi-journée. Il s'agit ensuite de faire un bilan à l'issu duquel le médecin peut prescrire une pose de yo-yo et dans des cas plus rares une ablation des amygdales.

Choisissez le bon moment

Si votre enfant est scolarisé, mieux vaut attendre les vacances pour son opération des végétations. En effet, il doit être gardé durant 8 jours loin des autres enfants afin qu'il n'attrape aucun infection alors que ses tissus sont en cours de cicatrisation.

Quelles conséquences à l'ablation des végétations ?

Comme expliqué précédemment, les végétations adénoïdes jouent un rôle important dans le système immunitaire de l'enfant. De ce fait, il se trouve fragilisé. Le pédiatre en tiendra compte en prescrivant un traitement de fond.
Le plus important dans cette intervention est que l'enfant ne soit plus sujet aux infections à répétition et qu'il retrouve un sommeil paisible et réparateur.

4 étoiles - 5 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur