Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

L'infarctus du myocarde - symptômes, causes, diagnostic et traitement

Par | Publié le Jeudi 04 Septembre 2014
L'infarctus du myocarde - symptômes, causes, diagnostic et traitement

En effet, en dehors des manifestations typiques de l'infarctus du myocarde, il arrive que certaines personnes présentent des symptômes très différents.

Ces manifestations atypiques surviennent dans la poitrine, le cou, la mâchoire, l'épaule, le bras ou le dos. Elle apparaît brutalement.

Notre mode de vie est pour beaucoup dans notre état de santé. Tabagisme, surpoids, taux élevé de cholestérol, ces facteurs et bien d’autres sont à l’origine de graves complications dont l’infarctus du myocarde. Comment l’infarctus se présente-t-il, quelle conduite tenir et comment se prévenir contre cet accident cardio-vasculaire ? Faites le point sur le sujet.

Fonctionnement du Coeur:

Le coeur pompe le sang à travers le système circulatoire transportant ainsi l'oxygène dont l’organisme a besoin pour son fonctionnement. Pour accomplir cette tâche, le coeur à lui aussi besoin d’oxygène et donc de sang. Le coeur consomme 10 % du total de l’oxygène nécessaire au corps. Ce sont les artères coronaires qui acheminent le sang dont le coeur a besoin. Ces artères se ramifient à leur tour en artérioles qui assurent la distribution aux différentes parties du coeur.

L’infarctus du myocarde (IDM) survient lorsque le flux sanguin qui arrive au myocarde (la paroi musculaire du coeur qui se contracte pour pomper le sang) est interrompu suite à l’obstruction de l’une des artères coronaires. Cette interruption du courant sanguin peut être de courte durée causant l'angine de poitrine, considérée comme un véritable signal d'alarme. L’interruption du flux sanguin peut également causer la destruction définitive d’une partie du myocarde soit l’infarctus.

Causes:

La réduction ou l’interruption du flux sanguin au niveau des artères coronaires implique que l’une de ces artères est obstruée. Cette obstruction est souvent due à l’épaississement et le durcissement des parois des artères : l'athérosclérose. Cette maladie résulte du fait que des substances comme le cholestérol viennent se déposer sur les parois internes des artères formant ainsi une plaque.

Les risques d’infarctus augmentent considérablement lorsqu’un caillot de sang vient bloquer une artère déjà rétrécie par l'athérosclérose. Toutes ces complications sont dues à l’exposition aux facteurs de risque. Ainsi tabagisme, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, diabète et obésité, peuvent provoquer des problèmes cardiovasculaires. Ajoutez à cela d’autres facteurs comme l’âge (les sujets ayant plus de 65 ans sont plus exposés au risque d’infarctus) ainsi que les antécédents familiaux. L’infarctus peut causer l'invalidité ou la mort selon la partie touchée du myocarde et l’importance de la crise.

Symptômes:

Le symptôme caractéristique de l'infarctus est une douleur écrasante milieu de la poitrine en arrière du sternum. Cette douleur pouvant être ressentie comme une oppression ou une brulure est à l’origine d’angoisse. La douleur peut également atteindre la mâchoire, le bras gauche ou le dos. Les symptômes de l’infarctus du myocarde peuvent aussi passer par la sueur, les vomissements ou l’évanouissement.

L’intensité de ces symptômes est variable d’une personne à l’autre et ils peuvent se manifester par une simple douleur diffuse au niveau de la poitrine chez certains sujets. Dans tous les c a s , aucun de ces symptômes ne doit être pris à la légère et il convient de contacter immédiatement un médecin.

Diagnostic et traitement:

La première étape du diagnostic, lorsque le malade est en état de répondre aux questions, est l’interrogatoire au sujet des symptômes ressentis et des antécédents médicaux. Viennent ensuite l’examen physique, l’électrocardiogramme et les analyses sanguines. Les lésions du myocarde sont déterminées à l’aide de la radiographie et de l'échocardiographie. L’électrocardiogramme à 12 dérivations permet de déterminer la ou les zones touchées par l’infarctus. Le médecin s’en servira pour avoir une approche topographique qui l’aidera pour le diagnostic et pour le traitement qui s’adapte au cas précis. Le médecin peut également recourir à une prise de sang afin de déterminer le dosage des enzymes cardiaques.

Ces enzymes, qui signent la mort cellulaire donnent une indication sur l’étendue de l’infarctus : plus le taux est élevé et plus l’infarctus du myocarde est important. L’intervention du médecin aura pour but de débloquer l’artèrecoronaire afin de rétablir la circulation sanguine. Cette intervention peut passer par des médicaments pour dissoudre les caillots. L'infarctus du myocarde est une urgence médicale et nécessite l'hospitalisation. Le sujet est mis sous perfection veineuse dans une unité spécialisée équipée de matériel de réanimation et de surveillance des paramètres vitaux. Le médecin peut décider de recourir à la morphine pour atténuer la douleur ainsi qu’au masque d’oxygène. Pour ce qui est des médicaments prescrits, ils dépendront essentiellement de l’étendue de l’infarctus ainsi que de l’état du patient. Le premier de ces médicaments est l’aspirine qui permet de fluidifier le sang. Les bêtabloquants peuvent eux aussi être prescrits pour diminuer la pression artérielle et réduire la poussée adrénergique.

Conduite à tenir:

Si vous êtes témoin d’un malaise cardiaque, voici la conduite que vous devriez tenir. Pour commencer, il ne sert à rien d’alarmer encore plus la personne qui fait un malaise en lui diagnostiquant un infarctus. Seul le médecin, après examen, est habilité à poser un tel diagnostic. Le mieux que vous puissiez faire si une personne fait un malaise en votre présence est de l’installer dans une position confortable est d’appeler les secours.

En attendant l’aide, procédez à un questionnaire pour connaitre les symptômes ressentis, les antécédents médicaux, etc. Le médecin aura grand besoin de ces informations, spécialement si l’état du sujet s’aggrave et qu’il ne soit plus en mesure de répondre par lui-même. En revanche si vous décelez un arrêt cardiaque, la réanimation cardio-vasculaire s’imposera en attendant les secours.

Vivre après un infarctus du myocarde

Après un infarctus, il est nécessaire que le sujet revoit son mode de vie afin d’y apporter les changements qui s’imposent. Ainsi il sera urgent d’arrêter le tabac, d’effectuer une activité physique régulière et adaptée à son état de santé, de surveiller le taux de cholestérol et d’adopter un régime alimentaire plus sain. Un autre geste de prévention consiste à prendre de l’aspirine à petites doses afin de favoriser la fluidité du sang

4 étoiles - 2 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur