Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Comment vivre avec un ulcère...

Publié le Lundi 23 Février 2009

Brûlures, crampes, douleurs… des sensations gênantes au niveau de l’abdomen qui disparaissent et se calment une fois que vous avez mangé, et si c’était un ulcère… ?


Ne prenez pas ce mal à la légère car il risque d’en cacher un autre plus grave.

L’ulcère est une perte de substance localisée au niveau de la muqueuse qui recouvre l’intérieur du tube digestif. Cette muqueuse, très épaisse, a pour rôle de protéger l’estomac des sucs gastriques (substance très puissante qui dégrade la nourriture ingérée). Les organes les plus fréquemment touchés par un ulcère sont le duodénum, la première partie de l’intestin grêle, et la partie basse de l’estomac. C’est pour cette raison qu’on parle assez souvent d’ulcère gastroduodénal.Différence entre l’ulcère gastrique et l’ulcère duodénal
L’ulcère duodénal et l’ulcère gastrique n’ont pas les mêmes mécanismes et ne posent pas les mêmes problèmes évolutifs. L’ulcère gastrique, beaucoup plus rare que l’ulcère duodénal, risque d’être confondu avec un cancer de l’estomac ou risque faiblement d’évoluer en cancer. Cependant, deux à quatre fois plus fréquent, l’ulcère du duodénum est toujours bénin.

Les causes
Longtemps, l’origine de l’ulcère était attribuée à des facteurs psychosomatiques. Cependant, après plusieurs recherches, il s’est avéré à 99% que la cause directe de cette maladie est une bactérie nommée Helicobacter pylori. Néanmoins, l’ulcère aussi possède d’autres origines comme la prise régulière d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces médicaments sont dits gastro-toxiques. Ils atténuent les mécanismes de défense naturelle de la muqueuse gastrique et accélèrent le processus du développement de l’ulcère.

Les symptômes
Vu que l’ulcère est une lésion ouverte, ses symptômes sont assez souvent douloureux.
Ces derniers se caractérisent par : - Une sensation répétitive de brûlure dans la partie supérieure de l’abdomen.
- Une sensation de douleur aggravée par le fait de manger ou de boire en cas d’ulcère gastrique.
- Une douleur qui s’apaise au moment des repas mais qui s’accentue d’une à trois heures après avoir mangé et lorsque l’estomac est vide en cas d’ulcère duodénal.
- Des douleurs qui prennent la forme de crampes, de brûlures ou des tensions dans la région du creux de l’estomac et sous les côtes à droite pouvant parfois atteindre le dos. D’autres signes peuvent y être associés comme des nausées, des vomissements, des troubles de la digestion, des éructions, des ballonnements, de la fatigue voire même de la perte de poids.

Les facteurs aggravants
Ces facteurs ne sont en aucun cas des causes directes, par contre ils peuvent aggraver ou retarder la guérison d’un ulcère en rendant l’estomac plus acide. Ces facteurs sont le tabagisme, le stress, la consommation excessive d’alcool, des boissons comme le café (même décaféiné), le thé, le lait, les boissons à base de cola, les aliments gras, le chocolat et les concentrés de viande, les épices comme le poivre noir, la poudre de chili, les graines de moutarde ou de muscade et enfin, la prise d’anti-inflammatoires et de corticoïdes.

Les complications d’un ulcère
S’il est non traité ou pas bien traité, un ulcère peut évoluer vers des complications comme l’hémorragie ou la perforation. La première est déterminée par des vomissements sanglants (rouges ou noirs) ou par la présence de sang noir dans les selles. La seconde est ordinairement suivie d’une douleur très forte dans le ventre qui nécessite une consultation en urgence.

Comment traiter un ulcère ?
Le traitement de l’ulcère est essentiellement médicamenteux. Il est recommandé de suivre scrupuleusement les conseils du médecin. Cependant, une bonne hygiène de vie est nécessaire dans ce genre de traitement. Oublier les mauvaises habitudes alimentaires et opter pour une alimentation équilibrée (basée sur les légumes et les fruits frais ainsi que les fibres) à un rythme régulier avec trois repas par jour. Manger lentement et éviter le plus possible les facteurs aggravants.

Prévenir l’aggravation d’un ulcère
- Mangez plusieurs petits repas à intervalles réguliers. Veillez à manger lentement et surtout à bien mastiquer à chaque bouchée.
- Evitez de boire en mangeant.
- Evitez de manger avant d’aller se coucher.
- Arrêtez de fumer car le tabac empêche la guérison des lésions de l’ulcère.
- Apprenez à gérer votre stress.
                    Article élaboré avec le Docteur Jamila Ouertani Hafaiedh,
                   Spécialiste en Gastro-Entéropologie et Endoscopie.


Bon à Savoir : L’ulcère et l’opération chirurgicale

Le traitement de l’ulcère est à la base médicamenteux, en cas de complications le médecin fait recours à la chirurgie. Avec les médicaments, la chirurgie demeure rare. Cependant, l’opération devient capitale dans le cas d’une hémorragie ou d’une perforation. Sachez que dans l’ulcère gastrique, l’opération est importante pour détecter un cancer surtout après plusieurs récidives non guéries par le traitement médical ou en cas de doute sur la nature des lésions. Ainsi, le chirurgien enlèvera la partie de l’estomac touchée.

4 étoiles - 2 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur