Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Mandarine et clémentine, quelle différence ?

Publié le Lundi 26 Janvier 2009

La mandarine et la clémentine dominent les marchés en hiver et vous les consommez sans modération. Origine, composition et bienfaits, quelle est la différence entre ces deux fruits ?


De la même famille que les agrumes, la mandarine et la clémentine sont deux fruits d’hiver par excellence très répandus pour leurs vertus contre les infections et les virus. Pratiquement de la même taille et de la même couleur orange, certaines personnes ont du mal à les différencier.

Différence entre mandarine et clémentine
La mandarine est le fruit du mandarinier, arbre de la famille des citrus originaire d’Asie et plus précisément de Chine. Ce fruit ressemble à une petite orange, c’est normal vu que c’est un hybride d’oranger.La mandarine peut contenir ou non des pépins et sa chair est très sucrée et peu acide. Aussi, la mandarine possède un parfum plus prononcé. La particularité de la mandarine vient de la non-adhérence de sa chair à la peau. La clémentine est issue d’un croisement naturel entre la mandarine et l’orange amère nommée bigaradier, originaire d’Algérie. La chair de la clémentine est douce et très sucrée avec une peau qui se détache facilement. Ce fruit ne renferme pas de pépins ou très peu. De ce fait, la différence entre ces deux agrumes est essentiellement une affaire de pépins. La mandarine est riche en pépins alors que la clémentine n’en possède presque pas.

Les nutriments les plus importants
Les 100g de clémentine ou de mandarine apportent 45 calories, 10g de sucres de bonne qualité, 0,5g de protéines et quasiment pas de graisses. Ces fruits sont constitués de pratiquement 90% d’eau et fournissent une gamme de fibres tendres bien supportées. Elles contiennent beaucoup de calcium (40mg), un peu de fer (0,7mg), de magnésium (20mg), de potassium (150mg). La clémentine et la mandarine sont très riches en bêta-carotène (500mcg) et en vitamine C (45mg). Elles contiennent en outre des vitamines B, en particulier la vitamine B3. Sachez que la consommation de deux mandarines couvre la totalité des besoins quot i d i e n s recommandés en vitamine C.

Les principes actifs
Flavonoïdes et caroténoïdes: la mandarine et la clémentine renferment différents types de flavonoïdes. Ces derniers sont des antioxydants puissants qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et ainsi prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et des maladies liées au vieillissement.
La bêta-cryptoxanthine : elle joue un rôle dans la santé des os.
Le limonoïde : possède des effets anticancer en diminuant la prolifération des cellules cancéreuses du sein et conduisent à la mort des cellules neuroblastiques cancéreuses (cellules nerveuses, embryonnaires).
Les fibres solubles : composées principalement de pectine, ces fibres se trouvent dans la pelure et dans la membrane blanche autour de la chair. Elle est efficace pour diminuer le cholestérol sanguin. Aussi, la consommation de fibres solubles de façon générale est un excellent moyen pour prévenir l’incidence des maladies cardiovasculaires.

Les propriétés
La présence de bonnes doses de bêta-carotène et de vitamine C fait de la mandarine et de la clémentine d’excellents fruits santé.
La mandarine et la clémentine renforcent les défenses immunitaires et permettent de lutter contre la fatigue.
Ces deux fruits sont tonifiants et minéralisants.
Elles sont aussi désaltérantes, rafraîchissantes et diurétiques.
La mandarine et la clémentine sont doucement laxatives et légèrement sédatives.
Enfin, elles sont excellentes pour la protection des capillaires et des vaisseaux.

Précautions
Pour les personnes qui prennent des médicaments antiacides, sachez qu’il faut éviter la consommation des mandarines ou des clémentines puisque ces agrumes augmentent l’absorption de l’aluminium contenu dans les antiacides. Cependant, vous pouvez espacer votre consommation de médicaments avec ces fruits d’un intervalle de trois heures. Aussi, les mandarines et les clémentines sont déconseillées pour les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien, d’oesophagite peptique et de hernie hiatale symptomatique, car ils peuvent causer une irritation de la muqueuse de l’oesophage ou des brûlures épigastriques.

                                     Article élaboré avec le Docteur Nadia Jerbi, nutritionniste.

4 étoiles - 7 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur