Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Craquante cerise

Publié le Lundi 29 Juin 2009

Disponible sur les étals des marchés, les saveurs sucrées parfois piquantes de la cerise renferment de nombreuses vertus nutritives et médicinales.


Après la fraise, la cerise est le plus apprécié des petits fruits rouges. Ferme et charnue, d’un rouge plus ou moins foncé, sa chair juteuse et rafraîchissante répond au goût de chacun. Grignotée nature, elle se prête aussi à la préparation de délicieux desserts.

Un apport en vitamines et en fibres
Indispensables à tous les âges de la vie, les vitamines A (vue), C (antifatigue) et E (peau et vaisseaux sanguins) participent au bon fonctionnement de l’organisme.Associées dans la chair gorgée d’eau de la cerise, leurs propriétés antioxydantes limitent les effets néfastes des radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de nos cellules. Une portion de 125g de cerises permet de couvrir 20 à 30% de l’apport quotidien recommandé en vitamine C et 25% de l’apport quotidien recommandé en vitamine A. Ses fibres entretiennent le bon équilibre de la flore intestinale. Attention toutefois ! Si vos intestins sont fragiles, mangez- les cuites (confiture, pâtisserie). La cuisson ayant pour effet de rendre les fibres plus supportables et moins irritantes, vous n’aurez pas à vous inquiéter pour votre digestion.

Les bienfaits des minéraux et oligo-éléments

Du fait de sa richesse en eau, en sorbitol, un sucre-alcool d’origine végétale, et en potassium présent en assez bonne quantité (250mg/100g), la cerise possède de légères vertus laxatives, drainantes et diurétiques. Les queues de cerises préparées en décoction sont en effet très efficaces pour lutter contre les inflammations et autres infections urinaires. Ses propriétés détoxifiantes facilitent également l’élimination de l’acide urique, responsable de la goutte. La cerise est aussi source de fer, de manganèse et de cuivre qui contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Les antioxydants de la cerise

Si l’on en croit les études menées par des chercheurs américains, certains antioxydants de la cerise agiraient sur les gènes responsables de la fabrication du cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et de la graisse abdominale. Le résultat des expériences tendrait à dire que manger des cerises réduirait les triglycérides du sang, limiterait les dépôts dans les tissus adipeux au niveau de l’abdomen et réduirait les réactions inflammatoires. Ces facteurs sont surtout connus pour favoriser certains cancers, maladies cardiovasculaires, diabète et autres maladies liées au vieillissement cellulaire.

Petit péché de gourmandise autorisée

La cerise est l’un des fruits rouges les plus sucrés, pourtant 100g de cerises apportent 75 Kcal, pas de lipides, pas de protéines et de 15 à 18g de glucides, ce qui est très raisonnable. Evidemment, si l’on en mange 1kg par jour, la balance passe à 750 Kcal, soit l’équivalent d’une tablette et demie de chocolat. Il est conseillé aux adultes qui suivent un régime alimentaire et aux personnes diabétiques d’en limiter la consommation.

Les choisir et les conserver
C’est à leurs queues que vous pouvez juger de la fraîcheur des cerises. Bien vertes, solidement attachées, sans aucun signe de séchage et de mollesse, elles sont gages de fraîcheur. De fait, évitez les cerises tachées et noires, signe qu’elles sont trop mûres. Etant donné qu’elles mûrissent vite, achetez-les en petite quantité et rincez-les quelques minutes seulement avant de les consommer.

Pour les conserver, placez-les dans une pièce fraîche. De cette façon, elles se conservent sans mal durant 3 à 4 jours. Dans le bac à légumes du réfrigérateur, vous pourrez les garder 2 à 3 jours, sachant qu’avec ce type de conservation, elles perdent de leur parfum et de leur goût. Pensez toujours à les sortir du réfrigérateur 30 minutes avant de les déguster.

Avant de les congeler,
lavez-les et ôtez-en les queues. Après les avoir égouttées et dénoyautées, placez-les dans une boîte hermétique ou dans un sac congélation. Pour éviter que les cerises ne se collent les unes aux autres ou qu’elles ne s'écrasent dans le sac congélation, étalez-les sur une plaque sans qu'elles se chevauchent et mettez-les dans le congélateur. Sortez-les un peu plus tard et déposez-les dans un sac congélation avant de les remettre au congélateur. Pour faciliter le dénoyautage des cerises après les avoir équeutées, faites- les tremper une heure dans de l’eau mélangée avec des glaçons. Pour enlever les taches de cerises, trempez le vêtement taché dans du lait (caillé), laissez agir au moins deux heures, puis nettoyez à l'eau savonneuse, rincez et séchez.
                        Article élaboré avec Emira Moatemri ép. Kallel, nutritionniste.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur